Traitements sylvicoles

Suite à la confection d'un plan d'aménagement forestier de votre propriété, nous pouvons réaliser divers travaux.

Voirie forestière

Afin de réaliser certaines activités d’aménagement forestier ou tout simplement pour permettre l’accessibilité à une propriété forestière, la construction de chemin forestier est une solution très intéressante.

La construction d’un chemin forestier comprend 4 activités : la planification, le déboisement de l’emprise, la mise en forme, l’installation des ponceaux.

La planification est une étape très importante si l’on veut un chemin à moindre coût dans le respect de l’environnement et de toutes les lois en vigueurs. La localisation du tracé dépend des besoins du propriétaires, des travaux d’aménagement forestier qu’il veut réaliser, du relief, de la pente, de la présence de cours d’eau, de secteurs humides ou d’obstacles majeurs tel qu’un affleurement rocheux.

Le déboisement de l’emprise est la coupe de tous les arbres, de toutes les dimensions à l’intérieurs des limites de celle-ci. La largeur de l’emprise est habituellement entre 10 et 15 mètres. Un déboisement bien complété diminue les coûts lors de la mise en forme.

La mise en forme du chemin est réalisée avec une pelle mécanique. Cela consiste à enlever la matière organique, les souches et tous les débris ligneux sont enterrés le long de l’emprise ou idéalement à côté. Par la suite, on utlise le sol minéral provenant du creusage des fossés et de l’enterrement des débris ligneux pour faire la surface de roulement. Lorsqu’il y a présence d’une pente plus ou moins perpendiculaire au chemin, un seul fossé du côté supérieur suffit.

Lorsque le chemin croise un cours d’eau ou une dépression, un ponceau doit être installé. Afin de minimiser l’érosion et le transport de sédiments à un cours d’eau, une bonne planification et l’installation de ponceaux de façon adéquate est primordiale, particulièrement lors d’une traversée de cours d’eau.

En effet, le cours d’eau doit être traversé dans un segment le plus droit et étroit possible, avec des approches en pente douce, sec et non-marécageux. La dimension est également très importante. Bien que certaines particularités peuvent s’appliquer (exemple : en milieu agricole, la crue des eaux peut être beaucoup plus rapide qu’en milieu forestier), une règle de base s’applique, il ne faut jamais rétrécir le cours d’eau de plus de 20%.

Lors de la mise en place du ponceau, celui-ci doit être dans l’axe du cours d’eau, suivre la pente naturelle pour ne pas créer de chute à la sortie. Pour bien stabiliser l’entrée et la sortie du ponceau, il est très important de placer des roches de différentes grosseurs sur une membrane géotextile.

Avant toute traversée de cours d’eau, veuillez vous informer auprès de votre municipalité pour connaître les lois et règlements qui régissent les cours d’eau sur votre propriété.